Photo flatlay

Pour bien comprendre le sujet, je vais remonter à ses origines. Il faut savoir que ce style de photos, dit  » Photo flatlay » ne date pas d’aujourd’hui. On remonte donc dans les années 80, précisément en 1987 ( Euhhh non pas la chanson de Calogero hihihi !) et au terme Knolling. Andrew Kromelow concierge dans un atelier de Franck Gehry, prenait pour habitude de ranger son outillage d’une certaine manière. (voir la photo ci-dessous). Le terme Knolling est né, car Franck Gehry travaillait à cette époque sur la création de chaises pour Knoll.

© Tom Sachs – Bullet VIII in Ten Bullets, 2009

© Tom Sachs – Bullet VIII in Ten Bullets, 2009

Knolling késako ?

C’est le sculpteur américain Tom Sachs qui rendra l’expression connue : « Always be knolling « . Aujourd’hui, on parle plutôt de  » Photo flatlay ». A quelques exceptions près, ce genre de concept, d’image, est basé sur le même principe. La manière de positionner les produits est proche de celle du Flatlay. De nos jours, le flatlay à beaucoup d’impact sur les réseaux sociaux, comme Instagram qui est en plein essor avec ces  6 712 944 publications avec le  #flatlay. Tu souhaites maîtriser la technique ? Reste avec moi, je te partage d’ici un court instant les 5 précieux conseils !

 

Lumière naturelle

Premièrement,  je te conseille vivement la lumière naturelle, plus douce, plus belle que celle du flash, elle t’évitera les ombres disgracieuses. Ensuite, tu peux te placer proche d’une fenêtre, mais attention à la lumière directe du soleil. Il faut que ta lumière soit diffuse. Tu peux soit utiliser les nuages (hihihi) ou un diffuseur, tu as également la solution du réflecteur 5 en 1 que tu trouveras sur des sites de matériels photographiques ou tout simplement en fabriquer un à l’aide d’un rideau de douche.

flat-lay-café-et-fleurs-Atonastudio

Photo flatlay – disposition en cercle – Lumière naturelle

Fond pour Photo flatlay

De plus, tu as le choix et une multitude de possibilités, comme les grandes feuilles de papier canson , le papier peint assez épais, le bois ou les fonds studio photos. Pour ma part, je préfère les fonds mat pour éviter les reflets lors de la prise de vue. Et pour finir, j’utilise un maximum les fonds unis de 1 ou 2 couleurs maximum, pour ne pas surcharger et gêner la lecture de la photo. Après, j’en oublie forcément, mais tu as le tissu ou d’autres matières… Je suis sûre que tu trouveras ton bonheur !

Flatlay - Lumière - naturelle - fond - Blanc

Flatlay – Lumière – naturelle – fond – Blanc

Composition&création

Dans un premier temps, la prise de vue se fait en plongée (Vue du dessus). On choisit alors un thème, des couleurs et une histoire à raconter ou un message à faire passer.  Sauf si tu as  » the révélation  » et que tu détiens  » the picture flatlay  » de l’année ! Je t’invite à utiliser au maximum 3 gammes de couleurs et 5 produits pour ta Compo afin que cela soit cohérent. On prévoit le cadrage avant de commencer ! Carré ? Rectangle ? Horizontale, verticale. Idem pour la disposition des objets (Verticale, horizontale, diagonale, en cercle).  Il faut imaginer le rendu de la photo en amont (Dessin, croquis etc…). Cela reste que des conseils, je pense que personne ne détient la science infuse dans le monde de la photographie, et tous transgressent les règles ! Alors je t’encourage vivement à écouter ton côté artistique ! Réveil l’artiste qui sommeille en toi ! Sois créatif ! Du moment que l’histoire soit compréhensible…

Zen&Birchbox-Lumière-naturelle

Zen&Birchbox – Lumière – naturelle

Matériel&Accessoires

Par ailleurs, tu auras besoin de matériel pour ce genre de clichés. Mais pas autant que ça ! Tout d’abord, un appareil photo Reflex ou pas, à toi de voir selon ton budget, si ce sont des photos professionnelles ou pas ? Ensuite, un trépied ça sert… pour éviter « le flou de bougé » et pour le cadrage. Pour ma part, j’utilise un réflex  et les objectifs suivants : 35 ou 50 mn. Quoi d’autre ? Un diffuseur, un petit pinceau pour les poussières qui retombent (ça dépend de la matière de tes objets), ça t’évitera la retouche ! Pour les accessoires, cela dépendra de ton thème. Moi je créé un thème à l’avance, réfléchit au rendu et aux couleurs sur un croquis. Vient ensuite le moment de mes petites emplettes dans les magasins de déco ou sur la toile. Suite à cela, je dispose plusieurs histoires sur mes différents fonds. Je range ensuite mes accessoires avec mes croquis, dans différentes boîtes à chaussures et je fais ma prise de vue au moment venu. Bon, ça, c’est mon organisation, reste à trouver la tienne. On ne réussit pas toujours du premier coup, l’entraînement est indispensable en Photo flatlay. Tu peux également t’inspirer sur Instagram ou Pinterest en évitant de copier, cela va de soi ! Pour moi le Flatlay reste un plaisir, c’est grâce à ce genre de photo que je me suis découverte une nouvelle passion, la déco !

Materiel-Diffuseur-trépied

Diffuseur & trépied

Post-Production

Finalement, si tu suis tous ces précieux conseils, ta photo sera correcte à plus de 85 %. Voilà le moment de la retouche photo soit dans Photoshop, Lightroom ou un autre logiciel de ton choix. Ces retouches doivent être minimes, comme un léger manque de lumière ou de contraste, des ombres persistantes, un cadrage à modifier, etc… Pour ma part, je fuis les filtres de couleurs, et préfère régler ma balance des blancs. Mais ça, c’est à toi de voir,  Be creative !

N’hésite pas à me laisser un commentaire ou à me contacter par mail si tu souhaites partager ton expérience à ce sujet, j’en serai ravie !